Archives des nouvelles

Les parajuristes d’AJO offrent toute la gamme de leurs services dans les tribunaux pénaux

Le 4 avril 2016

À la suite des résultats de la phase 1 du projet pilote d’AJO sur les parajuristes, Aide juridique Ontario (AJO) a créé cinq postes permanents de parajuristes dans quatre tribunaux pénaux : Hamilton, Ottawa, London et Brampton.

« Nous nous félicitons des résultats de l’étude, a déclaré David McKillop, vice‑président d’AJO, Politiques, recherche et relations externes. L’étude indique qu’avec un soutien et un encadrement adéquat, les parajuristes autorisés peuvent parfaitement œuvrer aux côtés des avocats de service, en fournissant des services rentables axés sur le client au sein d’une équipe interprofessionnelle.

Grâce aux parajuristes, les clients peuvent recevoir des services plus complets, nos gestionnaires disposent d’une possibilité supplémentaire en matière de dotation et les avocats de service peuvent consacrer plus de temps aux affaires plus complexes. »

« Les parajuristes sont désormais d’autres prestataires de services de confiance dans les bureaux d’avocats de service d’Aide juridique Ontario, explique Stephen Parker, président de la Ontario Paralegal Association. Maintenant que la première phase de l’étude est terminée, nous espérons que davantage de parajuristes pourront exercer toutes les fonctions de leur profession autorisées par le Barreau du Haut-Canada à AJO ».

Les résultats de l’étude

La phase 1 du projet pilote sur les parajuristes a été lancée en 2014 avec cinq auxiliaires de l’aide juridique titulaires d’un permis de parajuriste et dotés d’une expérience professionnelle significative en tant qu’auxiliaires de l’aide juridique au bureau de l’avocat de service en droit criminel.

Les cinq parajuristes œuvrant au sein d’équipes d’avocats et d’auxiliaires de l’aide juridique ont, dans la limite de leur fonction, apporté un soutien personnalisé et consciencieux aux clients. Ils ont en outre permis de faire avancer les causes criminelles efficacement et rapidement dans le système judiciaire.

L’avenir des cinq parajuristes

Les cinq personnes qui ont pris part à l’étape 1 du projet pilote occupent désormais l’un des trois postes fondamentaux permanents à AJO.

  • Le poste de « parajuriste spécialisé » est réservé aux parajuristes dotés d’une expérience dans un domaine du droit particulier comme la santé mentale ou dans un tribunal de type Gladue. Le parajuriste spécialisé est chargé d’offrir des services individualisés aux clients et d’assurer la continuité des services dans ces tribunaux.
  • Le poste de « parajuriste traditionnel » permet à la personne qui l’occupe de soutenir les avocats de service dans des affaires reliées à diverses infractions mineures punissables sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire pour les audiences relatives à la déjudiciarisation, pour les audiences de fixation de date et pour celles relatives à la violence familiale.
  • Le poste de « parajuriste hybride » est confié à des parajuristes qui s’occupent de causes devant les tribunaux « spécialisés » tout en assumant les fonctions de parajuristes traditionnels afin de soutenir les avocats de service.

Prochaines étapes

AJO espère étendre son programme à d’autres auxiliaires de l’aide juridique chevronnés qui détiennent leur permis de parajuriste et qui travaillent dans les tribunaux pénaux très fréquentés.

Pour en savoir plus