Profil des causes types

Les préjugés raciaux implicites au cour du verdict du jury à l'issue de l'enquête du coroner sur la mort d'Andrew Loku

Le 5 juillet 2015, Andrew Loku, un réfugié du Soudan du Sud souffrant de stress post-traumatique lié à la torture qu'il a subie après avoir été enlevé au Soudan, a succombé aux tirs des agents de police qui avaient répondu à un appel d'urgence au sujet d'un homme armé d'un marteau qui menaçait de tuer un individu.

Les circonstances de sa mort ont fait l'objet d'une enquête pour éviter que ce type de drame ne se reproduise.

AJO a fourni un financement au Black Action Defence Committee et au Conseil de l'autonomie du client du Centre de toxicomanie et de santé mentale pour qu'ils participent à l'enquête. Les arguments des deux parties concernant l'incidence de la race et de la santé mentale sur les services policiers et le système de justice font écho aux questions qui sont au cour de la Stratégie en matière de santé mentale et de la Stratégie à l'intention des communautés racialisées.

Sur les 39 recommandations formulées par le jury du coroner, au moins 17 concernent la reconnaissance des préjugés raciaux et du racisme anti-Noirs auxquels on doit s'attaquer. Parmi les recommandations, on peut souligner les suivantes :

  • Former les policiers sur les préjugés raciaux et le racisme anti-Noirs;
  • Recueillir les données concernant la race et les mettre à la disposition du public,
  • Exiger des agents de police qu'ils passent le test d'association implicite.

Médias